3 bandes D1 : Rouen-Andernos

Nous recevions le 5 janvier l’équipe d’Andernos qui est la favorite de la poule.

Vincent Facquet rencontre Frédéric Mottet. Vincent se détache petit à petit de Frédéric et à la pause (15éme reprise) Vincent mène 25 à 17. Frédéric s’est concentré et à la 28ème reprise, il était à 27 à 31. Vincent gère bien la partie et finit 50 à 37 points en 42 reprises soit une moyenne de 1.190 pour Vincent.

Mikaël Devogelaere rencontre Jérôme Barbeillon. L’issue du match est incertaine jusqu’à la 34ème reprise où Jérôme a une avance de 2 points soit 38 à 36. Puis Jérôme fait le forcing et il gagne 50 à 41 en 41 reprises.

Javier Palazon face à Roland Forthomme réalise une série de 8 à la 3ème reprise, puis une série de 6 à la 9ème reprise. Le score est de 22 à 14 pour Javier. Roland se mobilise et l’écart diminue. A la 25ème reprise, ils sont tous les 2 à 39 points. Puis Roland dépasse Javier, qui fait une série de 4, et finit 50 à 49 en 33 reprises soit une moyenne 1.515.

Dick Jaspers rencontre Nikos Polychronopoulos et a quelques difficultés en début de partie. Il est mené 29 à 21 à la 16ème reprise. Mais une série de 12 à la 19ème reprise le remet en tête. Malgré une série de 9 à la 27ème reprise, Nikos s’incline 46 à 50 à la 28ème reprise.

Les 3 matchs gagnés sont inespérés face à l’équipe d’Andernos. Certainement que les liens de l’équipe de Rouen se tissent un peu plus à chaque rencontre et les conseils avisés des co-équipiers commencent à faire leur effets.

Donc après un début catastrophique contre Albert, nous sommes à mi-parcours les premiers de la poule B, sauf si la rencontre du 7 janvier Albert-Saint Maur change la donne. Nous pouvons penser qu’Albert gagne face à Saint Maur, dans ce cas les 3 équipes d’Andernos, Albert et Rouen auront 4 points de classement. Le classement se ferait sur les points de match : Rouen 16 points, Andernos 15 points, et Albert 9 points avant la rencontre contre Saint Maur. Les 3 équipes seraient dans un mouchoir de poche, où tout est encore ouvert.

Il reste les matchs retours, et les déplacements chez Albert et Andernos vont être très chauds.

P. Lebourgeois