Le RBC au portes des quarts de finale en Europe

Septième équipe européenne de 5 quilles à l'issue du premier tour joué en Belgique en juin dernier, le RBC débutait sa saison 2018-2019 ce weekend en Suisse.

Notre poule de ce second tour est relevée : nous retrouvons Morangis (champion de France 2017 et vice-champion 2018), Dudelange (Luxembourg) et l'équipe italienne Trick Shot Maddaloni du champion du monde Andréa Quarta, actuellement leader du classement. Trois belles rencontres en perspective, avec à chaque fois une stratégie d’équipe à adapter pour aller chercher les 2 points des simples, le point du double et les 2 points du relai, souvent décisif.

La première rencontre contre Morangis commence très bien avec deux victoires dans les simples pour Michaël et moi. Le double est tendu et serré, mais fini par échapper à Laurent et Claude qui cèdent dans les 15 derniers points. Le relai fera donc la décision. Il commence correctement avec Laurent qui ne cède que 10 points. Mais Michael puis surtout Maxime ont un passage à vide et ne font que 22 puis 8 points sur leurs relais. Claude ne peut rien faire contre Xavier. Défaite 2/3.

La seconde rencontre contre Dudelange doit permettre de faire le plein de points de sets, l'équipe rouennaise étant supérieure sur le papier. L’objectif est donc la victoire 5/0. La logique est respectée sur les simples, mais les luxembourgeois choisissent de placer leurs deux meilleurs joueurs dans le double. Cette stratégie est payante et le relai est de nouveau nécessaire pour obtenir la victoire. Après un départ difficile de Laurent, Michael fait un superbe relai de 76 points (près du double d'un relai normal !) pour me laisser la main avec 20 points d'avance. Je creuse l'écart et mets Claude sur de bons rails avec 37 points d’avance et seulement 32 points à réaliser. Claude termine sereinement et nous donne la première victoire : 4/1 !

Avec une seule victoire, mais 6 points de set, nous avons encore une petite chance de nous qualifier pour les 1/4 de finale en terminant parmi les 2 meilleurs 3ème des 3 poules. Mais pour se qualifier, il faut gagner un point de set contre l’équipe leader au classement : c’est presque mission impossible ! Nous faisons le pari de mettre Claude et Laurent en simple contre les pro italiens pour nous aligner, Michaël et moi, en double, nos chances étant en théorie meilleures. Laurent ne peut rien faire contre P.Sagnella, largement supérieur, mais Claude fait une bonne prestation contre A.Quarta, inscrivant plus de 60 points. Dans le double, malgré un début tonitruant de Michaël, les transalpins font une superbe partie, marquant tant sur les attaques que sur les bandes avant. Le relai ne nous laisse lui non-plus aucun espoir. Nous perdons 0/5.

Dès lors, notre destin est dans les mains des équipes d’Ikast (Danemark) et de Vienne (Autriche). En cas de victoire 5/0, les danois passeraient devant au classement et prendraient la dernière place pour les 1/4. C’est malheureusement le scénario auquel nous assistons. A égalité de point de match (3) et de set (6), nous finissons 9e à la moyenne : 0,903 contre 0,945, soient environ 50 points sur plus de 1000 réalisés pendant le weekend.

La frustration est grande, car même avec une équipe diminuée (absence de Sylvain), nous arrivons proche de l’objectif des 1/4 de finale, à partir desquels, en élimination directe, tout exploit reste possible. La suite de la compétition nous amènera à Morangis en Novembre pour le 3e tour et la finale. Avec un sans faute sur les deux premiers tours, l’équipe Trick Shot Maddaloni fait office de favori, mais la Diamante Lugano et ses 3 champions du monde, si elle est au complet, aura sa chance à jouer.

Ce week-end sera donc une nouvelle occasion d’apprendre au contact des meilleurs joueurs mondiaux pour enfin rivaliser avec eux et préparer le championnat de France par équipe qui se renforce énormément cette saison avec l’arrivée de joueurs étrangers.

A bientôt pour de nouvelles aventures billardistiques.

Article et photo proposés par Maxime Jublot